Accueil
Professionnel
Liens

Le blog, les news, les potins,...

Ethiopie 2018

Publié le 03 Décembre 2018

Nous étions une équipe de 6 pour ce voyage organisé par Allibert. 4 personnes de France et 2 de Suisse se sont rencontrées sur le vol d'Addis Abeba à Gondar. Groupe super chouette !

On a eu l'occasion d'explorer une partie de ce fabuleux pays. C'est à dire le Nord et le Nord-Est.

Beaucoup d'expériences et de sensation variées...

Des parties culturelles comme à Gondar et ses châteaux ou Lalibela et les églises creusées dans la roche.

De la montagne dans le parc du Simien avec ses incroyables paysages coupés au couteaux. Se tenir au dessus de falaises d'environ 1'500m de haut pour un coucher de soleil et y croiser les geladas (singes) se réfugier pour la nuit, se réveiller avec le gel ou monter à 4'430 mètres d'altitude. Aussi, le Simien abrite de nombreuses espèces d'oiseaux et autres animaux.

Une descente dans l'un des endroits les plus chauds de la planète : le désert de Danakil avec son « lac » dont les caravanes acheminent le sel à divers endroits et Dallol, cette curiosité volcanique avec ses eaux acides et sulfuriques. Cet endroit ce trouve à env. 120 mètres sous le niveau de la mer et est connu pour être l'endroit habité le plus chaud de la planète. Effectivement, nous aurons à peu près 40°, mais certainement plus vers les résurgences. On n'est pas restés longtemps (heureusement), mais cela signifie de boire un litre d'eau par heure. Une montée à l'Erta Ale pour observer le volcan de nuit. Malheureusement, la lave s'est passablement retirée depuis quelques semaines et de la fumée empêche toute visibilité. On a eu droit au rougeoiement et aux grondements du volcan. Ca, c'est déjà impressionnant en soi. Le bémol est que le volcan et son camp de base, sont devenus, avec l'activité touristique une véritable décharge à ciel ouvert : des bouteilles et détritus de toutes sortes jonchent le sol un peu partout... quel dommage !

Finalement, le Tigray dans la région de Mekelle. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit le point fort du voyage. Même si les autres endroits étaient magnifiques et variés, les treks et les églises perchées sur les montagnes sont absolument inoubliables. De plus, les gens y sont très sympathiques.

Un voyage n'en n'est pas un si on ne goûte pas la gastronomie : justement, on s'est régalés. Les morceaux de viande et les légumes à manger avec l'injera sont succulents et que dire du café ??? Un des meilleurs du monde !!

Gros dépaysement mené à un rythme soutenu... super voyage ! On en redemande ... le Sud à l'occasion pour quelque chose de différent ?


Premières neige au dessus de Fully

Publié le 28 Octobre 2018

C'est encore un peu tôt pour sortir le surf, mais c'est un signe qui ne trompe pas : la saison des virages dans la poudre approche !!

On a attendu autour d'un café que la pluie s'arrête. Ensuite, l'idée était de monter à la Jeur Brulée pour prendre l'air. Comme on en n'avait pas encore assez pris, on a continué encore un bout dans la neige. On s'est arrêté, car ça devenait un peu patinoire. On a rallongé la promenade par un chouette sentier en traversée au dessus des Follatères pour arriver près de Dorénaz.

Final autour d'une planchette et conclusion d'une journée réussie en dépit de la météo du matin.


Tricotage vers les Rochers de Naye

Publié le 20 Octobre 2018

Vraiment pas la motive pour se lever tôt se matin.. ni de rouler trop loin.
Donc, ce sera journée rando tranquille à partir des Avants.
Surprise ! C'est combat des reines au village. Donc, va falloir partir d'un peu au-dessous.
Après, c'est une super journée de soleil (en t-shirt, en tout cas pour marcher). Bien content d'être au dessus des stratus.
Après le Col de Jaman, la Dent du même nom, descente puis monter du côté de Naye. Je rajoute un peu en allant du côté de Plan d'Areine..
Finalement, une belle longue rando.. pour un jour de repos, c'est pas si mal !


Eclipse lunaire

Publié le 27 Juillet 2018

Une éclipse - visiblement la plus longue du siècle - était prévue pour ce soir. L'occasion d'aller admirer le spectacle depuis le "Chalet des Enfants".
Un beau moment.


Fête de la musique

Publié le 21 Juin 2018

Cela faisait longtemps que je n'y étais plus allé.
Une belle soirée et beaucoup de monde !


Le Plat Pays et la bonne bière

Publié le 17 Mai 2018

L'occasion d'un voyage professionnel à Sint-Truiden, en Belgique.

Grâce à la météo agréable, les soirées ont été assez sympathique. Premier soir en ville et le 2ème un peu plus dans la campagne.

Mmm.., les gaufres, le chocolat, les frites et surtout la bonne bière !!!

Le retour a été un peu chaotique : mon avion a été annulé par la grève. Donc, j'ai pu prendre un vol passant par Munich pour revenir sur Genève. Pas de bol, le vol de Munich était en retard et j'ai loupé ma correspondance. La compagnie aérienne m'a trouvé un hôtel à 1h de taxi. Comme le prochain vol était tôt le matin, j'ai pas dormi beaucoup....



Arboretum d'Aubonne

Publié le 28 Avril 2018

Une fois n'est pas coutume. Ce coup-ci, ce sera plutôt promenade. Il s'agit de profiter des températures agréables.

Je n'avais jamais visité l'Arboretum d'Aubonne. Voilà : l'erreur est corrigée.

Très bel endroit pour flâner et voir toutes sortes d'arbres, de fleurs et de petits animaux. C'est très bien fait et entretenu. En plus, à cette saison, c'est vraiment très joli.

Une découverte sympa.


Balade au dessus de Montreux

Publié le 22 Avril 2018

Après la soupe d'hier au Grand St-Bernard et la soirée au Cully, pas trop envie de se lever à une heure indécente pour retrouver de la neige lourde et collante.

Donc, on est allés sur les hauts de Montreux en passant par les Gorges du Chauderon, les Avants, Jor et le Paccot (un peu trop de neige pour aller plus haut). Redescente sur Montreux par Caux.

Températures estivales. Encore un peu de neige avant le Paccot. Toujours une belle vue.
Une chouette façon de retrouver la montagne d'été.


Pâques au Jura

Publié le 01 Avril 2018

Petite promenade du dimanche matin à Porrentruy pour se mettre en appétit.
Entre le jardin botanique et l'étang Corbat par une météo plutôt fraîche.


Une "Pauvre" sortie. Demi-tour matériel

Publié le 04 Mars 2018

La journée se présentait pourtant bien.
Beau temps et belle neige. N'ayant pas vraiment envie de faire une virée trop longue ni d'aller trop loin, nous nous sommes rabattus avec mes 2 partenaires sur la Pointe d'Euzanne.
Le vallon n'est pas encore ravagé par les descente, la trace de montée est idéale et la neige est belle. De plus, je me sens plus en forme que prévu, malgré la sortie d'hier. A part le vent qui semble bien souffler au Col et Plus haut, on approche la perfection.
Le matériel en a décidé autrement. Le demi-tour a du être prononcé pour moi au début de la montée au Col. Frustrant par cette belle neige de ne pas pouvoir aller plus loin.
Consolation : le problème n'affecte pas la descente et le vallon sera joli à tracer. Mes amis continueront jusqu'au Col. L'attente en bas au soleil est plutôt agréable.


Cabo Verde. Le retour version 2017

Publié le 28 Novembre 2017

Encore le Cap Vert ???

Pas trop d'inspiration pour aller trop loin ce coup-ci... alors on verra ce que ça donne...

1ère partie : île de Sal
Pas faché de quitter la Suisse par ce samedi froid, gris et pluvieux. A moi le soleil et les plages de sable fin !
Après un vol par Lisbonne sur Sal (c'est un des aéroports internationaux) et un transfert en taxi à Santa Maria, j'arrive à mon petit hôtel en pleine nuit.
C'est bruyant, car un bar Reggae se trouve à côté et la rue n'est pas spécialement calme non plus. Pas de clim. Le ventilateur de plafond ne fonctionne pas et je mettrais la lampe hors service à essayer de le faire marcher. Je ne suis pas un bricoleur né. Bon, m'en fous, je suis fatigué, il se fait tard et j'ai pas besoin de lumière maintenant.
J'y resterais environ 1 semaine. Ca fait du bien de se reposer. Pour le coup, je fais très balnéaire. Bon, footing régulier quand-même et natation dans ces eaux quasi parfaites. Il fait chaud, mais pas excessivement. J'arriverais même à éviter de me transformer en écrevisse par le soleil. Déjà pas mal.
Sal est une île désertique et probablement une des plus touristiques. Parfaite pour les vacances typées plage, surf, kite, pêche, plongée et autres. Pour la découverte et la rando, c'est beaucoup moins bien. Culturellement, bof, sauf si vous considérez les bibelots vendus aux touristes comme de la culture. J'exagère un peu, on trouve néanmoins, en cherchant un peu, notamment la musique !
J'irais sur un tour organisé, ça fait un peu promène-touriste, mais ça permet de voir 2-3 trucs sympas, comme la baie des requins où l'on marche parmi ces charmantes bestioles. Ils sont sauvages, mais comme ils sont petits, il n'y a pas de risques. Les mines de sel sont chouettes aussi. Il y a le désert des mirages et Buracona. Sinon, petit passage à Espargos, le chef-lieu de l'île.
Le ponton de Santa Maria est aussi quelque chose à voir quand les pêcheurs reviennent de la mer.
J'ai aussi loué un VTT à la journée. 15Euros, c'est pas cher. L'idée est d'aller par la route sur une dizaine de kilomètres, puis prendre une piste pour approcher le Monte Leao. Oh, c'est pas bien ambitieux, ça fait moins de 200 m d'altitude. Puis retour par la plage de kite. Avant d'atteindre la piste, je roule malencontreusement sur une petite branche aux redoutables épines. Ca n'a pas manqué : crevaison. Ca rajoute un peu de piquant à l'aventure. Faudra un peu patienter en plein cagnard et pousser un peu - heureusement que j'ai l'eau et les biscuits - avant d'être embarqué par un taxi pour Santa Maria et changer de vélo. Mon rêve d'ascension se brise, car j'ai pas envie de refaire toute la route pour retourner là-bas. Donc, j'irais visiter la plage de kite. Il y a aussi des salines à voir près de la ville et un peu de désert à faire. Chouette !
Pour le reste, en ville, il y a plein de restaurants et terrasses sympa. Le poisson y est juste magnifique et frais. Moi qui n'en mange presque jamais. Là, je vais me régaler : presque tous les jours du séjour. Parfois deux fois par jour... je profite.
Santa Maria est vraiment très touristique : de grosses chaînes hôtelières s'y sont installées, notamment du côté de Ponte Preta et Algodoeiro. Le revers de la médaille est que ce sont souvent des complexes immenses qui s'implantent là et cela n'a pas grand-chose de capverdien. Il y en a encore en construction. Cela amène aussi les marchands d'Afrique de l'Ouest de toutes sortes qui vendent des bibelots artisanaux (faits par leur mère, mais étrangement, ils vendent tous la même chose), de la prostitution... En plus, certains sites sont carrément dans des zones de protection des tortues.
Je suis aussi allé au Reggae bar pour une ambiance bien rasta. A force d'entendre la musique tous les soirs, je vais tout de même y boire un verre ou deux. Alors, la serveuse (la patronne) et son fils, j'imagine, sont plutôt d'Europe de l'Est... A part la terrasse sur le toit, pas grand-chose à voir. Pour la musique, je l'ai déjà dans ma chambre, alors ça va. Sinon, les cap-verdiens rencontrés sur place sont plutôt sympas et accueillants.
Donc, après le repos et la plage, il est temps d'aller voir autre chose...

2ème partie : Sao Nicolau
Dans mon hôtel, il y avait cette française qui avait été sur plusieurs îles avant d'atterrir à Sal et qui m'a raconté ses galères avec ses vols inter-îles où sa valise ne suivait jamais... je flippe un peu, parce que je dois passer par Praia, il y a 45 minutes entre l'heure d'arrivée et le départ....
Finalement tout se passera bien et la valise a suivi. Soit j'ai eu un gros coup de bol, soit elle est malchanceuse. On verra au retour.
Changement d'ambiance. Ici, pas de tourisme de masse. Déjà l'aéroport est tout petit. Puis, les quelques touristes rencontrés sont soit des randonneurs, des pêcheurs sportifs et des observateurs d'animaux. Dans mon hôtel, il y a 3 autrichiens qui iront en mer sur les îles voisines pour voir des espèces rares.
Aussi, les paysages sont spectaculaires avec des montagnes élancées et de profondes vallées. Le Sud est très aride et le Nord, la partie agricole, plus vert. Bien que cette année, c'est sécheresse.
Les gens sont incroyablement chaleureux et accueillants. Je me sens parfaitement bien dès l'arrivée à Tarrafal. Cette île est une petite perle. Elle rappelle Santo Antao, mais en plus petit.
Premier soir au restaurant Black Fish (musée de la pêche) avec musique live. Du thon excellent et de la musique magnifique. Un régal pour les papilles et les oreilles.
Là, ce sera rando le premier jour suivant mon arrivée. Je suis seul, mais quel plaisir de franchir ces cols, traverser de paisibles villages de montagne et voir les cultures.
Le lendemain, c'est l'ascension du Monte Gordo qui est le plus haut point de l'île. Ils ont fait un parc naturel avec des parcours balisés. La rando est facile, mais j'ai pris un guide francophone, Fracili. L'avantage est qu'il peut expliquer plein de choses. On redescend et on ira voir Ribeira Brava, la capitale de l'île. Incroyable, le travail qu'ils ont du faire pour l'irrigation des cultures. De là, on ira en taxi à Preguiça, le village de pêcheurs qui était aussi un ancien port.
Retour au Black Fish. Je suis un des seuls clients. Le serveur super sympa sort une guitare et un Cavaquinho (cela ressemble a un ukulele) et se met à jouer et chanter. Aussitôt, des gens dans la rue arrivent et se mettent aux instruments. J'aurais droit à mon concert improvisé et aussi un bon aperçu de la riche culture capverdienne et de la fierté des gens de leur identité. Moment inoubliable !
Un autre rando avec mon guide le jour suivant fera découvrir une profonde vallée par des petites sentes pour arriver à Ribeira da Prata. De là, route côtière qui mène à Praia Branca, puis passage au Carbeirinho, une magnifique falaise sculptée par la force des flots de l'océan. Longue marche, super variée, avec tant de belles choses à voir.
Le soir, au restau habituel. Là, un groupe de voyageurs allemands sur un voilier a organisé un concert avec des musiciens locaux, alors qu'ils mouillent dans le port. Du coup, j'ai de nouveau droit à un concert. Quelle surprise de voir mon serveur, chanteur-guitariste pour l'occasion. Ils ont un bon niveau et c'est vraiment chouette.
Aussi, une balade sur une plage un peu éloignée, par la mer cette fois, sur le bateau d'un pêcheur. L'endroit est superbe. Le pêcheur m'emmène pour me faire une démo de pêche. Impressionnant, ce qu'il arrive à faire. Il faut aussi dire que ces eaux sont riches en poissons.
On rencontre un couple de bretons qui fait escale ici dans leur périple vers les Caraïbes en voilier.
Je découvre le monde de la mer. Wow, vraiment bien. Je reste quelqu'un de la terre et de la montagne. J'ai pas le pied marin. Suis pas tombé malade, mais bon...

3ème partie : retour à Sal
Vient le temps de rentrer sur Sal. J'y ai pris 3 nuits avant de rentrer. La raison est que je n'avais pas de correspondances tous les jours et aussi que les vols peuvent être aléatoires, donc je veux une marge de sécurité pour garantir mon retour en Suisse.
Le temps de connexion est encore plus court qu'à l'aller. De plus, l'avion est en retard. C'est sur, je vais dormir à Praia... ou en tout cas, ma valise va le faire. Surprise, c'est le même avion qui continue sur Sal... donc pas de soucis et la valise a suivi.
Par contre, la j'ai réservé dans un complexe hôtelier. Ca me semblait plus simple et moins bruyant qu'en ville. C'est le genre de truc ou tu as besoin d'un plan et qu'on t'emmène en voiturette pour trouver ton appart. Comme c'est tard et que Santa Maria n'est pas tout près, j'irais manger au buffet. Il y a du choix, mais je trouve fade et triste... en plus, les touristes n'ont pas l'air de s'amuser. Au moins, j'ai pas fait l'erreur de prendre un all-inclusive. J'aurais déprimé. Donc, les jours suivants, je partirais après le petit-déj pour ne revenir que de nuit...
Là, de nouveau le côté balnéaire. Avec une belle ballade où j'ai notamment passé du temps à voir les surfeurs.
Déjà la fin.

Super vacances au final. Je n'ai pas regretté de retourner au Cap-Vert. Comme il y a 10 îles (dont 9 habitées), j'ai choisi des endroits que je n'avait pas encore vu.
La partie Sal, bien que moins intéressante, a été une bonne remise en forme. Et c'était sympa comme tout. Il y a pas mal à faire et à voir et le temps passe vite...
Très gros coup de coeur pour Sao Nicolau ! La beauté des paysages, la gentillesse et l'accueil des gens étaient vraiment les points forts du voyage.
Mon seul regret est d'avoir peut-être trop peu passé de temps à Sao Nicolau par rapport à Sal.
Sinon, un temps super passé là-bas. Je ne serais pas étonné d'y retourner...


Grimpe aux Chéserys avant la pluie

Publié le 30 Septembre 2017

Départ assez tôt ce matin pour profiter du caillou avant la pluie prévue pour la fin de journée.

On est donc montés aux Chéserys et on a commencé par EMHM (5c max). On devait être les premiers sur le site. Quelques cordées sont venues peu après.
Donc, grimpe tranquille. Au début au soleil, puis c'est devenu plus nuageux et on a eu une petite brise.

Ensuite, on a fait Voisine. Enfin, jusqu'au replat, puis en partant à droite, on a fini par les 2 dernières longueurs de Douce R. L'ensemble ne dépasse pas le 5b.
On aura les premières gouttes juste vers le parking.

Bon timing et moment de grimpe très chouette dans les couleurs d'automne.


Un air de vacances

Publié le 20 Septembre 2017

Bien que ce ne soit pas des vacances, ce n'est pas si désagréable de passer par là pour aller manger...
Lugano, belles vues et bonne nourriture ;-)


Gorges de l'Areuse

Publié le 09 Août 2017

Dimanche, en route pour Porrentruy, je décide de profiter du beau temps pour faire un petit détour par les Gorges de l'Areuse que je n'avais jamais visité.

Je me suis arrêté à Champ-du-Moulin pour descendre jusqu'à Boudry. C'est joli et bucolique. Très belle balade. Fait en aller-retour. Je n'avais pas trop de temps non plus, étant parti de chez moi en début d'après-midi pour arriver à Porrentruy si possible à l'heure du repas... ou presque.


Furka et Susten

Publié le 01 Août 2017

C'est parti pour un long week-end avec le Pont du 1er août.

Destination : Furka et Col du Susten. Pas mal de granit et gneiss à visiter, même si la météo incertaine et les risques d'orage ont quand-même pas mal perturbé nos plans.

Les hébergements ont été très agréables entre la Cabane Albert-Heim, l'hôtel Tiefenbach et la Sustlihütte qui est très charmante.

Le dernier jour était particulièrement beau vers le Susten pour la magnifique grimpe du Trotzigplanggstock (c'est joli, mais surement plus difficile à prononcer qu'à grimper...). Là, on a réussi à éviter la pluie et les orages.


Week-end Furka

Publié le 17 Juillet 2017

Retour à la Furka pour refaire la voie Kreuzbandweg au Klein Furkahorn et l'éperon Sud-Est du Galenstock. Cette fois-ci avec une équipe du CAS Diablerets.

Bonne ambiance et beaucoup de rires avec le groupe. Bravo à tous pour être arrivés au bout des difficultés !!!

Toujours un beau rocher plaisant à grimper. Le Galenstock est vraiment une course esthétique. Très bon accueil et excellent repas à la Siedelenhütte. En plus, cette petite cabane a vraiment un charme particulier.

C'est loin la Furka et du coup, ça fait un programme bien chargé sur le week-end, mais ça en vaut la peine, surtout que la météo a été avec nous, même si les nuages du samedi soir faisaient planer un vague doute.

Il faudra revenir, surement... aussi pour explorer les autres possibilités de cette magnifique région.


Cours alpinisme CAS

Publié le 26 Juin 2017

2 week-ends très chouettes passés avec une belle équipe.

Beau et chaud pour le premier week-end. Le glacier fond à vitesse grand V.

Pour le 2ème week-end, la météo nous a moins gâtés : le samedi était bien, mais les pluies de la nuit et du matin ne nous ont pas permis d'aller gravir un sommet.
On a profité d'aller tâter du rocher entre 2 averses.

Déjà la fin... merci à tout le groupe pour l'ambiance excellente, les rires et les bons moments passés. Bonne suite et une belle carrière d'alpiniste à tous !


Grimpe aux Chéserys

Publié le 03 Juin 2017

Un bonne équipe de 5 pour aller faire un peu d'escalade avant la pluie aux Chéserys.
Du coup, on est quand même partis assez tôt.

Belle journée où les nuages menacent quand-même. La pluie attendra qu'on soit sur la route pour s'abattre sur nous.

Une de nos cordées de 3 sur "Père Noël pour Lucy", l'autre sur "La Blanche".
Puis on notre cordée de 3 est partie sur "la Blonde" alors que les 2 autres sont montés sur "Douce Renaissance".

Bonne conditions et températures agréables. Pas encore trop de monde. Beaucoup de bouquetins par contre.

Une journée bien sympathique qui se termine en allant voir l'inalpe à la Forclaz et la dégustation de glaces.


Tricotage et shopping à Chamonix

Publié le 26 Mai 2017

Grand beau temps. Donc, on a voulu profiter pour s'essayer sur des voies à faire en chaussures d'alpi sur les Rochers des Mottets.
Grosse recherche, le topo n'est pas clair et il y a des sentiers dans tous les sens. On tombe sur Via Corda Alpina, en partie déséquipée.. bof, et en plus déjà faite.

Par dépit, shopping à Chamonix (fallait bien rentabiliser le voyage). Et, pour ne pas complètement perdre la face et éviter de rentrer trop frustrés, on est allés grimper sur le Pilier de droite à Vallorcine. Dalles de 4+ avec une équipement super serré.
On finit sur une bonne note, car la grimpe a été super agréable. Descente en rappel ou par les échelles (au choix). Ca semble plus rapide par les échelles.

Quelle chaleur. Env. 27° à Chamonix...


Escalade ou rando à Baulmes ???

Publié le 14 Avril 2017

Finalement un peu des deux, puisqu'on a commencé par un peu de grimpe sur la grande arête. On est redescendus pour poser le matos, puis remontés par la sente jusqu'au sommet. De là, très jolis tour le long des crêtes.
Conditions idéales, terrain sec.
Un peu moins chaud que le week-end dernier avec un petit vent frais.
Très belle balade sur les hauteurs du Jura.


Balade à Monsalvens et Gorges de la Jogne

Publié le 02 Avril 2017

Un classique pour une rando tranquille et prendre l'air.
On est partis sous les Gorges de la Jogne et on est d'abord montés par la petite route allant de Broc au Motélon. Puis, tour du lac pour revenir par les Gorges.
Même si ça ne dénivelle pas beaucoup (encore que c'est rarement plat), c'est varié et cela vaut le coup d'oeil.
Dommage que la météo était un peu grisouille par moments... mais au moins, c'était sec.


Entre Bratislava et Vienne

Publié le 12 Mars 2017

Puisque je suis à Bratislava le jeudi pour le boulot, pourquoi ne pas refaire un week-end prolongé ? D'un autre style ce coup-ci.

Le vendredi à Bratislava. Le centre-ville et le château sont intéressants et l'ambiance est assez relax.
Retour sur Vienne le vendredi soir (5 Euros pour une heure de bus avec wi-fi et boissons gratuites, qui dit mieux ?).

Samedi et dimanche matin, ce sera visite de Vienne. On sent vraiment la ville impériale : beaucoup de bâtiments richement décorés, des églises, l'opéra, de la musique,... Visite du palace d'Hofburg, avec l'histoire d'Elisabeth, Sissi l'impératrice.

Toute visite serait incomplète sans la partie gastronomique, goulache pour Bratislava, schnitzels, tourte Sacher et douceurs en tout genre pour Vienne. Miam...

Un chouette week-end, même s'il faisait pas tellement chaud.


Val Maira 2017

Publié le 07 Mars 2017

Quelques jours pour allier (re)découverte d'une région aux multiples possibilités de ride, du bon ski/surf et, ....bien sûr, bien et même très bien manger.

Arrivée sous un ciel chargé le vendredi soir. On logera à l'hôtel Londra à Acceglio. Comfortable et très bonne cuisine.

Comme les prévisions météo étaient mauvaises pour le samedi, on a prévu toutes les options : ski, raquettes, promenade et même ski de fond. Finalement, on ira au sommet de l'Estelletta depuis Ponte Maira. Une petite course principalement en forêt. On ne traînera pas longtemps en haut avec la neige et le vent qui forcit. La descente sera ludique. Gros paquets de neige vers le haut. Moins épais en bas, mais ça passe très bien. 2ème nuit à Londra.

Grand beau dimanche. Avec le risque d'avalanche, on fera quelque chose de pas trop expo. Départ de Chialvetta pour monter à Soleglio Bue. A moins de 1'700 m, la couche de neige n'est pas énorme (ça passe quand-même bien). Au dessus, c'est excellent. Pour monter on utilisera des voies détournées. D'abord trop à droite, on monte une belle pente qu'une équipe trace devant nous. Arrivée sous un petit col, ça se raidit trop, trop risqué. La descente sera excellente dans cette belle pente de neige vierge. On reprendra, cette fois-ci trop à gauche. Pas grave, ce coup-ci on arrive à un collet sous le sommet. Une 50aine de mètres à pied et on y est.
La descente est excellente dans la première moitié. Gavage, belle neige et tutti quanti.... La suite est assez ludique en forêt, mais un peu plus technique dans le torrent étroit.
Nuit à Locanda Mistral à Ponte Maira. Si Londra était très bien, la Locanda est juste exceptionnelle. Des plats raffinés, un accueil excellent et de bons conseils pour les itinéraires.
La météo se gâte et ça s'annonce moins bien pour lundi.

Lundi, zut, il fait pas beau. On retourne à Chialvetta pour monter du côté du Bric Boscasso. Il y a de la forêt sur une bonne partie de l'itinéraire. Donc, on pourra s'amuser un bon bout.
Arrivés au dessus de la forêt, le vent est fort, mais ça se découvre. De plus, il y a du monde dans le coin et les pentes ne sont pas trop raides. Donc, on y va. Quel coup de tabac en haut.. on ne fera pas les 10 derniers mètres, tellement ça souffle.
Début de la descente avec de la neige bien ventée, puis ça devient rapidement tout bon... gros gavage dans la forêt. Excellent.
Deuxième nuit à la Locanda. C'est une vraie tempête de vent dehors.

Mardi, on veut faire une petite course avant de prendre la route. Le vent de la nuit et celui annoncé pour la journée nous dissuaderons d'aller du côté de Saretto. On descendra un bout en voiture, puis on remonte une vallée transversale par Marmora pour rejoindre le point de départ à Preit. Grand beau, températures agréables. On montera au Giobert. Très joli point de vue pour cette petite course sans difficultés. Descente sympa. D'abord, un peu dur : le vent à travaillé. Plus bas, c'est excellent, avec encore de belles possibilités, malgré le monde venu ici. Tout en bas, la couche est plus mince, mais ça reste très bon.

Ensuite, c'est le long retour... on voit que l'hiver est enfin arrivé au Gd St-Bernard.

Au final, on a du composer avec la météo. Donc, pas de grosses courses en altitude ou de trucs techniques (même pas utilisé les couteaux), mais néanmoins de belles découvertes et des descentes ludiques, le tout dans un cadre et une ambiance magnifiques. Pour ajouter du plaisir, la nourriture et l'accueil contribuent à la réussite du séjour.
Un beau week-end prolongé de ride et découverte... à refaire, il y a encore beaucoup à explorer !


Tricotage dans le Vallon d'Euzanne

Publié le 29 Janvier 2017

C'était bien parti... le chemin au départ était bien enneigé, même s'il était labouré par les traces de raquettes.

Dans le vallon, ça se dégrade : peu de neige. Le mince manteau neigeux cache beaucoup de cailloux piégeux. De plus, la neige a été bien travaillé par le vent. Alternance de sculptures et de plaques bien dures.

Notre motivation en a pris un coup. Au bas de la montée au Col des Pauvre, on a jeté l'éponge. Donc, redescente prudente pour ne pas se prendre dans les pièges....
La route avec les trous de raquettes est presque ce qui passait le plus facilement.... bon, j'exagère un peu... il y avait un ou 2 virages sympas à faire, sinon, bof... pas le bon plan ce coin ces jours-ci.
Ah... si, le "Argentine Burger" était très bon et puis on a pris un peu l'air.


Nouvel-An en Italie

Publié le 02 Janvier 2017

Une fois n'est pas coutume... le cap du Nouvel-An se passera en Italie, dans la très belle région de Verbania.

Il faut dire que les conditions de neige ne motivaient pas trop à faire un trip surf/ski, donc la rando est une belle option.

Visite des abords du Val Grande sans aller trop haut quand-même, car il y a un peu de neige vers les crêtes ou les contre-pentes à l'ombre. On a du d'ailleurs rebrousser chemin à un endroit... pas grave, il y avait beaucoup d'autres choses à faire et à voir.

Il y a de belles crêtes surplombant le lac. Les chemins traversant forêts, petits villages typiques et alpages sont superbes. Ca vaut la peine d'avoir une bonne carte.

Pour la logistique, nourriture à l'italienne, c'est-à-dire : excellent !

J'en profite pour souhaiter une excellente année 2017 à toutes celles et ceux à qui je n'ai pas pu le faire.


© www.joelklay.net v4 2018