Accueil
Professionnel
Liens

Le blog, les news, les potins,...

Mollendruz et Dent de Vaulion

Publié le 09 Juin 2024

Météo capricieuse. Hier déjà, j'étais sorti le matin pour profiter de quelques heures de soleil. Je suis rentré quand c'est devenu menaçant.

Rebelotte aujourd'hui. Les prévisions pour cet après-midi incitaient à ne pas rentrer trop tard. C'était déjà bien gris et venteux. Je ne sais pas jusqu'où j'irai... peut-être du côté de Romainmôtier.
Finalement, c'était pas si mal. Hop, un Mollendruz par Moiry et la Praz. Monté à Pré de Joux pour la pause. Pas trop de vue.
Je vais redescendre côté Vaulion. En route, je me dis que j'ai le temps pour la Dent de Vaulion. Je suis monté à la buvette. Pour le sommet à pied, ce sera une autre fois. C'est le brouillard ici et il ne fait pas si chaud.
Redescente sur Premier et Orbe.

Retour à la maison au soleil... ben finalement, c'était même pas si nécessaire de partir tôt.


Mont Tendre et Croix de Châtel

Publié le 26 Mai 2024

La météo n’était pas trop optimiste. Mais il faisait quand-même beau le matin.
A Montricher, ça se couvre, mais le radar indique un petit passage pluvieux.

J’essaie.

Dans la montée, j’ai pris un peu de pluie, mais rien de sérieux. Le radar avait raison. Je ne suis pas monté au sommet à pied. Pas envie de me refroidir pour la descente.

Au pt. 1066, à la Fougère, j’ai pris le chemin caillouteux pour remonter au Pré de l’Haut. Il me semblait plus accidenté que la dernière fois. Un peu raviné, pas si facile.
Du Pré de l’Haut, je suis monté à la Croix de Châtel et comme la météo s’améliorait, je suis allé au point de vue. Par contre, pas de terrasse : un peu frais. Je me rattraperai à l’Isle.

Après l’arrêt pâtisserie obligatoire, le retour fut un long fleuve presque tranquille. Petit détour par la forêt de Pampigny et descente à Bussigny pour remonter la Chamberonne.

Une bonne journée avant la vraie perturbation du soir.


Des routes, des chemins et des cols

Publié le 20 Mai 2024

Un long week-end et des conditions pas si mauvaises que ça. L’occasion de faire une belle virée de 3 jours.

Pour le premier jour, je suis parti avant 8h d’Aigle. Les orages sont annoncée dans l’après-midi. Il faudra rentabiliser le matin.
Je suis allé à Bex, puis monté par l’Avançon pour rejoindre Fresnières et les Plans-sur-Bex. Traversée direction Gryon par les Pars et le Cergnement. Depuis Cergnement, je suis monté par Alpe des Chaux, puis les Chaux (1’755 m). Ca grimpe. Très belle redescente sur Taveyanne pour remonter au Col de la Croix.
La météo tient encore, je prends le chemin VTT direction la Forclaz. Puis descente sur Vers-l’Eglise. De là, on est vite au Diablerets. Ca tombe bien, il fait faim et une bonne crêpe me redonnera des forces. Bon, l’après-midi est calme, en attendant l’orage. Suis un peu allé explorer vers la Grande Eau, mais c’était pour passer le temps.
Le pluie est enfin arrivée, mais j’étais au sec aux Diablerets.

Jour 2 : il fait beau. Ca va être une grande journée. Montée à Isenau par le Lavanchy. Redescente sur le Lac Retaud et le Col du Pillon. Après, c’est route par Gstaad jusqu’à Flendruz.
Montée aux Sciernes Picaz. Puis, joli chemin qui mène au Gros Mont. Mais ça grimpe. On passe sous la Dent de Brenlaire d’un côté et les Gastlosen de l’autre. Descente sur Im Fang. Raide !
Ensuite, montée au Col du Jaun. Sympa, mais un peu monotone et trop de motards…. En même temps, on est dimanche.
Descente sur Boltigen et remontée sur Zweisimmen. De là, itinéraire SuisseMobile (vélo rando) pour revenir sur Gstaad. Je savais que ça monterait, mais pas à ce point. Il y a des montées super raides et pas du tout constantes. Des fois, on se demande si les gars qui proposent ces itinéraires les ont déjà faits. En tout cas, dans l’Oberland Bernois.
De Gstaad, je suis allé dormir à Saanen. Très agréable.

Dernier jour, descente du Pays d’En-Haut jusqu’à Montbovon. L’itinéraire SuisseMobile y est beaucoup plus sympa. Puis, montée sur Allières et c’est là que ça se corse. La montée au Col de Jaman est un gros morceau et les cailloux n’adhèrent pas toujours. Quelques passages de marche se sont imposés, mais moins que ce que je craignais.
Du Col, j’ai continué sur le Col du Soladier pour l’itinéraire VTT. Absolument magnifique et à faire. C’est pas trop dur, mais il faut regarder où on va. Mais le panorama est juste incroyable.
De là, descente sur Sonloup et Chamby.
Remontée du Vallon de Villard pour passer le collet sous le refuge du Pauty. Arrêt röstis aux Mossettes pour se donner des forces pour la fin.
La descente sur Châtel-St-Denis est raide : 27 % !
De Châtel-St-Denis, j’ai suivi l’itinéraire vélo par Rogivue, puis Oron. De là, je suis remonté sur Mezières et Corcelles pour arriver au Chalet-à-Gobet et offrir une douche à mon vélo.

Une belle virée intense comme je les aime. Les conditions ont été chouette. A part la pluie en fin d’après-midi du 1er jour et la menace de pluie le dernier, c’était top.
Une belle région à (re)découvrir à vélo.


Rhin et Forêt-Noire

Publié le 12 Mai 2024

Par ce long week-end et la belle météo annoncée, pas la peine d’aller dans le Sud pour risquer les bouchons ou les trains congestionnés.

L’idée d’aller du côté de la Forêt-Noire et de Schaffhouse me plaisait bien.

Le premier jour, je suis allé à Eglisau (en bagnole, car plus pratique pour faire un crochet nécessaire au Jura). Belle ballade en aller-retour le long du Rhin pour aller jusqu’à Schaffhouse. Les chutes sont vraiment spectaculaires.
Retour à Eglisau et j’ai repris la voiture pour mon camp de base à Tiefenhäusern. Hôtel Landhaus très confortable, accueil chaleureux et nourriture absolument délicieuse. C’était vraiment le bon plan.
Le lendemain, je suis allé du côté des lacs Schluchsee et Titisee. Vraiment chouette. Pas mal de pistes cyclables qui permettent d’éviter la route B500 (qu’il vaut mieux éviter, effectivement). Par contre, il est recommandé d’avoir un vélo «randonnée» ou gravel, car il y a pas mal de passages non goudronnés et pas forcément indiqués. Donc, un peu galère sûrement en vélo de course.
Une bonne nuit et de bons repas pour me préparer un tour plus gros… et avec plus de dénivelé.
Mais la technique en a décidé autrement : je réalise que la plaquette de mon frein arrière est morte. Je roule jusqu’à St-Blasien et j’espère y trouver un magasin de vélo. Pas de bol, il n’y en n’a pas.
Bon, je vais devoir me contenter de trouver du plat pour la fin de la journée. Je continue en fond de vallée, jusqu’à Menzen-Schwand. Et là, coup de bol, un petit atelier (bon, je l’avais repéré sur Google Maps, mais je n’y croyais pas trop). Le gars s’est bien démené pour trouver une plaquette à la bonne taille. Et ça a marché.
Donc, je vais quand-même pouvoir faire le petit col qui redescend sur Äule. Puis, je continue par quelques variantes, parfois forestières pour rentabiliser le tour.
Retour à l’hôtel pour un bon repas.
Bon, le dimanche, c’était grasse matinée et crochet par le Jura. Pas de vélo aujourd’hui. Dommage, les conditions étaient superbes.

Un chouette séjour et une belle découverte que cette Forêt-Noire. C’est loin d’être plat et il y a quelques côtes sévères. Mais c’est très varié avec de belles vallées et des rivières. Les paysages sont bucoliques et champêtres. Les hauteurs donnent une belle vue sur les Alpes.

A refaire et explorer encore.


3 lacs et 4 saisons

Publié le 27 Avril 2024

Quelle journée !

Départ matinal et bien frisquet. Surprise de voir la brume après quelques kilomètres. Ambiance automnale directe. Heureusement que ça ne dure pas.
Après la descente sur Chavornay, ça se dégage… et ça se réchauffe progressivement. La suite est un long fleuve tranquille jusqu’à Estavayer.
Après, ça devient assez printanier. Les chemins sont assez roulants, mais jamais plats quand-même. Puis, je suis monté pour une variante au Mont Vully… une vieille connaissance.
Belle vue sur le Lac de Morat et les Alpes au loin. Le Chasseral est encore en parure hivernale.
J’ai continué sur Ins et poussé jusqu’à Erlach. C’est vraiment très joli.
Retour sur Neuchâtel et arrêt resto sur une terrasse au soleil. Trop bien. Ca, c’est pour le côté estival.
La route qui passe par Gorgier est vraiment belle. Beaux points de vue. Avant Concise, j’ai fait une petite variante forestière pour éviter la partie de route nationale. Plutôt sympa.
Retour par les bords du lac par Grandson jusqu’à Yverdon. La suite dans la plaine de l’Orbe est un peu monotone, mais ça roule bien.
Il ne reste plus qu’à remonter sur Cheseaux.

Une belle grosse journée et des conditions idéales. Le vent du Sud a attendu les derniers kilomètres, donc même pas mal !
C’était très complet et joli.


En avril, ne ...

Publié le 21 Avril 2024

... te découvre pas d'un fil.
Quelle fricasse! Première sortie vélo avortée avant midi. La neige et le grésil m'ont ramené à la maison. C'était parti pour un après-midi à ne rien faire.

Le soleil étant revenu, il fallait aller prendre l'air (froid).
J'ai pas fait trop long, mais le contraste entre la campagne verdoyante et les sommets enneigés était joli.


Balade forestière et printanière

Publié le 14 Avril 2024

Etant de piquet et n'ayant pas beaucoup de temps, je suis retourné un moment dans les bois du Jorat.

Toujours un grand plaisir de se retrouver en forêt, surtout dans cette ambiance matinale et aux températures agréables.


Chasseron, des routes qui montent

Publié le 07 Avril 2024

Les températures sont annoncées très agréables. C’est l’occasion de faire prendre un peu de hauteur à mon vélo.

Je suis descendu sur Chavornay, puis Yverdon et j’ai suivi la route à vélo jusqu’à Concise. Là, les choses sérieuses commencent. Montée sur Mutrux puis Provence. Pris la petite route qui évite la grosse épingle… raide.
Ensuite, ce sont de beaux paysages jurassiens vallonnés jusqu’aux Cluds. Puis, ça remonte, mais assez agréablement jusqu’à La Grandsonnaz Dessus. De là, itinéraire à VTT. Un bout de poussage, car bien raide et glissant. Ensuite, c’est assez sympathique jusqu’à la route qui mène au sommet. Elle est bien raide et casse-mollets, mais ça vaut le coup.
Redescente sur les Rasses et Ste-Croix. J’ai suivi l’itinéraire VTT de la Sagne qui rejoint la route à vélo sous les Aiguilles de Baulmes. Assez sympa et plutôt roulant finalement.
Descente sur Baulmes, Rance et Mathod (arrêt restauration bienvenu).
Puis, route à vélo no 5. Remonté à la Sarraz pour redescendre par les bords de la Venoge. Remontée sur Daillens et retour à la maison.

Une belle bambée que j’avais en tête depuis un moment. Ca fait drôle de pouvoir faire ça si tôt dans la saison. De plus, les chemins / routes étaient bien praticables. Peut-être que c’est la meilleure saison en fait. En plein été, il fera peut-être trop chaud.

En tout cas, une journée vraiment chouette et une ambiance assez particulière avec ce vent du Sud.


Des monts, des vignes et des lacs

Publié le 25 Février 2024

Les ingrédients d’une belle journée à vélo.

Après la neige d’hier, place au printemps. La journée promet d’être belle, avec une peu de vent et des nuages en fin de journée.
Un vent léger à modéré se fera sentir tout au long, mais ce n’est pas trop méchant. Par contre, déjà de belles températures printanières
Une belle boucle aujourd’hui : Bournens – Cossonay-Gare – Gollion – Vufflens le Château – Lavigny – Aubonne – Bougy-Villars – Gilly – Begnins – Burtigny – Gimel – Bière – L’Isle – Cuarnens – Moiry – Romainmôtier – Arnex – Chavornay – Penthéréaz – Villars-le-Terroir – Echallens.

Une bien belle tirée dans les vignobles de la Côte avec une belle vue sur le Léman. Puis la route du piedsdu Jura avec une belle vue sur le Lac de Neuchâtel, en prime. Les Alpes sont quasiment omniprésentes.

Une journée vraiment top !


Mollendruz à vélo

Publié le 28 Janvier 2024

Aujourd'hui, je n'avais guère envie de goûter les bouchons pour ensuite déguster la soupe.

La météo annoncée est magnifique. Un peu de stratus en bas, mais beau et doux en haut.

Direction le Mollendruz par Vaulion. Je crois que c'est la première fois que je fais ça en janvier. Et finalement, les températures étaient bien agréables.... en tout cas, mieux qu'en été quand ça cogne.

Mais quand-même, pas une trace de neige au Pré de Joux, à 1'200 m d'altitude. Même les sommets du coin (Dent de Vaulion, Suchet) sont largement dégarnis.
Pause bien agréable en haut.
La descente aura été moins froide que prévu, au final.

Magnifique journée d'une saison de vélo qui commence bien.


Tricotage sous le Col du Tarent

Publié le 21 Janvier 2024

Jour 2 d’un week-end à ne pas manquer.
Ce coup-ci, l’idée est de faire une sortie tranquillou au Col du Tarent par Pra Cornet.
Lorsque nous sommes arrivées à proximité du haut, ça soufflait bien et il faisait plutôt gris… pas trop ce qui était annoncé.
La partie finale semblait trop chargée et plaquée à notre goût, on s’arrêtera là. Une équipe est montée au Châtillon… chacun évalue le risque à sa façon… perso, c’était pas pour moi.
On est redescendus du côté Etivaz jusqu’à la petite route menant des Maulatreys à la Rite (env. 1’330 m). Puis remontée par Les Fonds pour revenir sur le plateau de Pra Cornet. La fin était bien forestière….
Entre-temps, la journée est passée au grand beau et les températures sont bien remontées.
Pour rallonger la promenade, on est remontés à la Chaux Derrey. On aurait pu continuer, mais la perspective des bouchons nous a motivés à redescendre. Ce qui était une bonne décision.

Le retour au parking par les pistes de ski de fond est toujours un moment de solitude en splitboard … surtout quand on prend des itinéraires à la noix (traversée de ruisseau).

Une belle journée pour clôturer un week-end vraiment top.


Sur les hauts de Branson

Publié le 27 Décembre 2023

Histoire de profiter de la suite de ces conditions quasi estivales, je suis allé dans les hauts de Branson. L’idée n’était pas de monter jusqu’au Six Carro, car le haut était enneigé et je voulais rester avec les chaussures légères.
Idéalement, le but était d’aller à la Jeur Brûlée. J’ai poursuivi jusqu’un peu au dessus de l’embranchement au pt 1’796. Eventuellement, j’aurais basculé sur la Giète et Champex. Le chemin est pas super marqué et il commence d’y avoir de la neige. Alors je suis redescendu.

Dans les lacets sous la Jeur Brulée, j’ai pris le chemin qui va en direction d’Alesse. Il y a un panneau marqué «Difficile». Le chemin lui-même n’est pas très compliqué, mais quelques passages sont raides et peuvent s’avérer glissants avec les feuilles. Et c’est parfois expo. Quelques chaînes. Mais dans la ravine la plus instable, la chaîne semble avoir été cassée… en tout cas, il faut faire attention.
Pas fâché de retrouver l’embranchement de l’autre sentier qui descend d’Alesse. Après, c’est plus facile. Traversée pour atteindre la petite route au pt 888, au dessus des Follatères.
Descente sur Branson.

Belle journée et super ambiance assez méditerranéenne. Températures toujours très douces. Un peu de vent vers les crêtes.


Un air de vacances

Publié le 26 Décembre 2023

Une journée à vélo comme je les aime : des paysages splendides, un bord de lac qui invite à la flânerie, de l’effort pour remonter et quelques passages sympa en forêt.

Le tout par une météo très agréable.
Un seul regret : comme les journées sont courtes, ce n’est pas idéal pour se poser longuement sur une terrasse… il faut rouler pour rentrer avant qu’il ne fasse sombre.

Est-ce vraiment l’hiver ? En tout cas, ça ne donne pas trop envie de passer des heures dans les transports pour aller manger du carton.
Même si j’espère retrouver bientôt la neige, l’alternative vélo me convient très bien.


Promenade dominicale

Publié le 10 Décembre 2023

Un classique du dimanche quand il fait beau et qu’on ne veut pas aller trop loin.

Direction Vufflens le Château, puis Apples pour aller finir à la confiserie de l’Isle… ça faisait un moment et c’est toujours un bonheur.

Un peu humide au tout début, mais ensuite la météo a été splendide pour le vélo. Températures agréables et soleil radieux.
Une journée vraiment sympa surtout après un samedi maussade.

Et non, je n’ai toujours pas rencontré la princesse du château :-(


Vacances urbaines en Italie

Publié le 21 Novembre 2023

Quelque chose d’un peu différent cette fois-ci. Et non, pas de vélo ni de matos de rando. Ce sera 100 % urbain. Il faut dire qu’en novembre, la rando et le vélo, c’est assez aléatoire, même en Italie.

Voyage en train pour tester. Finalement, ça convient bien pour les villes. Sachant qu’on monte à près de 300 km/h, c’est en tout cas aussi rapide que la bagnole et moins casse-tête en ville… Et finalement, sûrement moins cher.

Début par quelques jours à Florence pour la visite des classiques et bien flâner dans les rues. C’est assez agréable.
La suite sera à Rome et au Vatican. Bon, les endroits touristiques sont blindés de monde, mais c’est à voir une fois.
Pour finir, un arrêt à Bologne. En cas de pluie, ça se visite très bien, car la plupart des rues sont sous des arches. Bon, il faisait beau. Très belle ville également.

Bien sûr, l’Italie ne serait pas l’Italie sans la bonne cuisine et le très bon vin.

Une belle escapade


Mont Chesau et Pèlerin à vélo

Publié le 29 Octobre 2023

Ca faisait un moment que j'avais pas fait un bon tour à vélo...

Belle journée d'automne aux températures agréables, quoique un peu couvert, mais on peut pas tout avoir.

Je suis passé par Montheron et le Chalet-à-Gobet, puis un peu de route et ensuite la rude montée au Chesau... Ouille!
Depuis là, j'ai pris le chemin qui passe par la Mollie et rejoint Paully. Très sympa, c'est dommage que ce soit pas un peu plus long.
Puis, montée au Pèlerin. C'est toujours sympa.
Retour en faisant le tour par Granges, Palézieux-Gare et Forel.

Promenade bien sympa et qui sollicite bien les mollets.
Une belle journée sur la route


Lac de Salanfe

Publié le 28 Octobre 2023

Nous sommes partis pour une très belle promenade à partir de Van d'en Haut.

De belles couleurs automnales brillant au soleil du début de journée. Quelques nuages et de rares flocons ont un peu changé l'ambiance en début d'après-midi. Mais ce n'était pas pour nous déplaire.

Nous avons fait le tour du lac de Salanfe. On a bien marché dans la neige, mais ça passait encore bien sans équipement particulier. Par contre, vu le vent, cela ne donnait pas envie d'aller plus haut.

Ce lac est toujours magnifique, surtout à cette saison.
Etonnamment, il n'y avait pas trop de monde.


Du côté de Moudon

Publié le 23 Septembre 2023

Météo un peu en demi-teinte: je n'irai pas trop loin aujourd'hui.
Ca faisait un moment que je n'avais pas été dans le coin. Donc, j'ai fait un petit tour sur Moudon par la Chalet-à-Gobet.
Chouettes petites routes avec un final sur les chemins forestiers. Ca devient un peu humide, mais c'est encore bon.
Belle balade!
Et puis l'ambiance est en train de virer à l'automne. En tout cas, les températures ont déjà baissé.


En vadrouille entre Jura et Rhône

Publié le 18 Septembre 2023

Long week-end ! Bien que s’annonçant moins bon le lundi, je prends mon vendredi pour bien profiter. Initialement, l’idée aurait été d’aller dans les Alpes, mais la météo n’était pas assez sûre à mon goût.
Et puis, il fallait que j’explore encore cette partie Sud du Jura. C’est maintenant chose faite.
Vendredi : mise en jambes avec le Marchairuz. La matinée est un peu grise et pas trop chaude. Bon point. Puis, Bois-d’Amont, le Lac des Rousses et je continue direction la Cure.
De là, ce seront de petites routes par Prémanon et le Belvédère des Maquisards. Belle descente sur Morez. Remontée sur Longchaumois par une piste. Puis, le Haut Crêt et descente sur St-Claude pour passer la nuit.
Belle première journée avec des paysages variés. Jamais monotone et très sympa à rouler. Soleil l’après-midi.
St-Claude est une jolie petite ville encaissée dans une vallée (ça veut dire qu’il faudra remonter demain). Elle est connue pour sa production de pipes artisanales.
Samedi : météo pas idéale pour commencer. Gouttes le matin, mais pas importantes. Ensuite, ça s’améliore un peu. Je prends la route qui passe à Valfin et je monte sur les Prés de Valfin. Retour sur les plateaux jurassiens. De là, je traverse par Etival pour descendre à Meussia. Direction Pont-de-Poitte pour le tour du lac de Vouglans. Il se met à pleuvoir, mais ça reste passager et ne justifiera pas de sortir les habits de pluie.
Descente sur le barrage par Onoz. Finalement, comme le lac est encaissé et étroit, on ne le voit que peu.
Je continue par Condes et le lac de Cloiselet. Joli village de Coisia. A Thoirette, je traverse l’Ain pour monter sur Matafelon. Puis, route surplombant le lac, je file sur Volognat et Peyriat pour redescendre sur Maillat, mon étape de la nuit. Comme il n’y a aucun restau ouvert, je ressors le vélo pour manger à Port.
Dimanche : ce sera la traversée vers le Rhône en passant quelques cols et plateaux. A commencer par celui de Pisseloup, puis celui de Cuvillat. Dans la descente sur Abergement, on aperçoit la Colombière et la région d’Aix au loin.
Montée au col de Richemond. Peu avant le sommet, je bifurque pour la petite route de la corniche qui mène au col de de la Biche (ce col est un peu trompeur : au panneau, il faut redescendre un bon bout pour remonter encore plus et atteindre le vrai sommet). Mais ça vaut la peine. Belle vue et méga descente sur Seyssel.
Changement d’ambiance : il fait chaud et la pause à la terrasse de la boulangerie est la bienvenue.
Mais il faut repartir : je prends les petites routes par Cologny pour atteindre Clermont. Redescente sur Chilly et Sallenôves. Avec la chaleur c’est plus rude. Remontée sur Marlioz et Minzier, puis Jonzier.
Repos à Epagny. Ouf, ça fait du bien quand ça s’arrête.
Lundi : la pluie est arrivée très tôt. Donc, c’est sous une pluie battante que je retourne en Suisse, par Sézegnin. Ensuite, un peu d’errance dans la campagne genevoise pour atteindre la gare de Satigny, après avoir traversé à nouveau le Rhône. Trempé, mais content.
Au final, un joli tour et une belle exploration entre le Jura, l’Ain, la Haute-Savoie et la campagne genevoise. Belle variété. Pas mal de petites routes vraiment belles à rouler.


Long WE au Sud des Alpes

Publié le 29 Août 2023

L’idée était dans les cartons depuis un moment et le long week-end était posé.
Avec la météo, c’était pas évident de se décider sur ce week-end. Même des plans B ou C me semblaient pas évident.
Au pire, en cas de trop chaud, il y aura l’option baignade ou sport tranquillou et en cas de mauvais temps, il y a sûrement des trucs à visiter.
Alors, feu pour ce Lac de Garde.
Le 1er jour, très chaud. Je passe par le Simplon avec un petit arrêt pour une rando au Staldhorn. Un petit sommet idéal pour se dégourdir les jambes. Et la vue est sympa. Mais le mauvais temps menace un peu, alors la descente se fera rapidement
En route pour le Lac de Garde, le thermomètre s’affole, 39c. A peine un peu moins sur place. Ca promet. Demain sera à peine un peu moins chaud. Le pied à terre de ce séjour est Peschiera del Garda. Petite ville très jolie et assez touristiques. Pas mal d’endroits pour bien manger le soir.
2ème jour : Tour du Lac de Garde à vélo. Très chaud, mais c’est sûrement la seule option, car les jours suivants devraient être pluvieux. 140 km sous un soleil de plomb. Comme il y a très peu de dénivelé, ça passe encore, en buvant bien régulièrement.
C’est joli, les paysages sont très chouettes surtout sur la partie nord. Quelques passages cyclables sympa. Sinon, beaucoup de route et pas mal de trafic. Pour une fois, j’ai aimé les tunnels : il faisait moins chaud que dehors !
Beau tour et content de l’avoir fait.
3ème jour : la météo est moins bonne. Un peu moins chaud, mais lourd et la pluie menace. Le décors sera différent, mais pas beaucoup plus de dénivelé. Je descendrai le Mincio pour aller à Mantova. Ici, pas de montagnes, mais une paysage agréable le long de la rivière. Il vaut la peine de faire un crochet sur Valeggio et Borghetto, c’est très joli.
Le centre de Mantova est très joli. Visite de la basilique. Les fresques sont incroyables. Quel travail !
Je voulais faire une boucle par Goito et visiter l’arrière pays, mais j’ai eu du mal de trouver mon chemin pour sortir de la ville et puis les nuages devenaient vraiment menaçants et il restait 45 km pour remonter. Donc, retour par le chemin de l’aller. J’ai un peu pris la pluie, mais pas trop méchant et j’ai un peu attendu sur une terrasse que ça passe. Après la pluie, le beau temps.
Gros orage pendant la nuit.
4ème jour : selon la météo, c’est le plus mauvais jour. Donc, je ne prévois rien de spécial.
Finalement, le matin est assez ensoleillé, donc j’irais sur Sirmione.
Balade touristique sur la presqu’île. Il fait beau et chaud. Mais au retour, gros orage. Je passerai un bon moment à attendre que ça passe. Quand le soleil revient, c’est mieux, mais les routes et pistes cyclables sont trempées. Avant d’arriver à Peschiera, l’orage remet ça. Ce coup-ci, je finis trempé, mais bon, je ne suis pas loin de l’hôtel
5ème jour : la météo est peu stable. Donc, je pars assez vite. C’aurait été sympa de s’arrêter vers le Nufenen pour une petite rando. Mais selon le TCS, le col est fermé pour cause de … neige !
Retour par le Simplon et même pas de vraie rando, car c’est un peu enneigé.
Bon, ben c’était dépaysant et sympa


Dans le Vercors et plus encore

Publié le 04 Août 2023

Cela faisait un moment que l’idée d’aller rouler dans le Vercors me trottait dans la tête. Mais il fallait qu’il fasse suffisamment beau, mais pas trop chaud non plus.

Finalement, ces derniers jours étaient très bien.

La région est vraiment belle, avec de beaux plateaux sauvages bordés de falaises vertigineuses. Il y a une ambiance préalpine, mais on sent également qu’on est plus au Sud.
Les routes y sont belles, mais elles sont rarement plates.

C’est également une région de contrastes : d’abord par les paysages, comme je viens de l’écrire, mais également par son côté traditionnel, ainsi que les activités de loisirs. Il y a quelques stations de ski et un certain nombre de locations de vélo.

La nourriture est également excellente.

Il y a aussi une terrible histoire que celle de la résistance en 1944. Les différentes stèles commémorent les massacres de résistants et de civils qui se sont déroulés dans les mois de juin-juillet de cette année. Il y a donc un côté solennel à plusieurs endroits.

Mais revenons au vélo.

Jour 1 (dimanche) : départ de la gare de Grenoble peu après midi. Il fait bien chaud, mais pas caniculaire. La montée met tout de suite dans l’ambiance, car pour atteindre les hauts plateaux, il faut y monter.
La grimpée par St Nizier-du-Moucherotte est une belle longue bambée. Mais la vue récompense bien l’effort. Puis, c’est plus facile. Descente légère sur Lans-en-Vercors, pour remonter un peu vers Villard-de-Lans. Par confort, j’y passerai 2 nuits. De plus, l’hôtel était très agréable
Jour 2 : je suis parti sur Corrençon en testant la via Vercors… mais les gravillons me plaisent moins et si je veux avaler les kilomètres, il est préférable de favoriser le bitume.
Je suis monté, par un chemin caillouteux au Col du Liorin pour descendre au Bois Barbu. Puis, superbe route, mais assez physique par l’Herbouilly pour redescendre à St Martin.
De là, j’ai suivi le vallon direction Sud pour monter au Col de Rousset. C’est une station de ski et ils font du VTT en été. Ca a été l’occasion de reprendre des forces.
Je suis passé sur les plaines de Vassieux-en-Vercors, puis la Chapelle. Revenu sur St Martin, mais cette fois, j’ai continué vers les Gorges de la Bourne. C’est magnifique, mais un peu beaucoup de bagnoles à mon goût. Donc, vers les Jarrands, j’ai pris une petite route qui remonte au Bois Barbu. Un type à VTT électrique m’a averti que c’était raide en haut. Ca l’était. Un bon mur de plus de 20 %, je pense. En fin de journée, ça tape un peu, mais ça passe. La bière sera d’autant plus méritée ce soir.
Jour 3 : un peu grisouille et pluvieux. Il ne faudra pas aller trop haut. Je retourne à Lans pour passer le Col de la Croix Perrin et filer sur Autrans. Il pleut un peu. Descente par Méaudre, puis retour aux Gorges de la Bourne, en les descendant cette fois.
Je suis remonté sur Rencurel et je vais voir si la météo me permet de monter au Col de Romeyère.
Quelques gouttes ne m’arrêteront pas. En fait, ça semble passer.
Je prends la petite route qui monte au Col du Mont Noir. La météo repasse au soleil. Belle partie dans la forêt. Descente par Presles. Au dessous du village, la descente dans les falaises est spectaculaire. Vraiment très chouette. J’ai bifurqué sur une petite route pour rejoindre St André-en-Royans. Magnifique village.
Je resterai pour dormir à Pont-en-Royans. Endroit à voir. La rivière semble sortir de la roche et les maisons suspendues sont splendides. Comme la journée a été plus courte, je suis allé visiter le musée de l’eau. Je suis de nouveau assez en bas, va falloir remonter...
Jour 4 : ça commence un peu à plat (presque) jusqu’à St Laurent. Puis, ce sera la longue montée au Col de la Machine par Côte Belle. Une belle bavante aussi, mais une belle route. En haut, on voit qu’on est proche de grandes falaises.
Au Col, il y a la possibilité de redescendre sur St Jean-en-Royans, Mais si je fais ça, je dois remonter d’environ 700m et il fait assez chaud. Dommage, car la route à l’air spectaculaire. Si je reviens, je remonterai par là, ou je m’arrangerai pour y descendre.
Bon, au final, je continue sur Lente et une autre grimpée m’attends au Col de la Bataille. Très joli panorama. C’est la première fois que je vois les versants Sud du Vercors.
Descente sur Léoncel et petite visite de l’abbaye.
Je prends la direction du Col de Tourniol, mais je bifurque à Laffrey pour suivre un chemin caillouteux qui me mènera au Col des Limouches. Sympa.
De là, je pense que ce sera de la descente jusqu’à la fin…. Que nenni.
Je prends la petite route qui descend sur Gigors. C’est assez long et sauvage, il vaut mieux ne pas avoir un soucis mécanique ici. Et surtout, ça monte et ça descend, avec le vent de face. Remontée à un petit Col Cavalli pour atteindre Gigors.
Puis, je continue à descendre à Beaufort-sur-Gervanne, qui sera mon étape du jour. Ici, l’ambiance est provençale et il fait chaud. Petit orage le soir pour rafraîchir un peu l’air. C’est bien
Jour 5 : ce sera une journée plutôt plate pour rejoindre Valence… enfin, c’est ce que je crois.
Je descendant dans la vallée de la Drôme. A Aouste-sur-Sye, je prend la petite route direction Saou, l’idée est de bifurquer assez vite vers le Sud-Ouest et descendre sur Marsanne.
Mais je loupe la bifurcation et monte vers le Pas de Lauzens. C’est écrit : route remarquable ! En tout cas, je remarque que je rajoute quelques centaines de m de D+ et quelques kilomètres. Mais la route est effectivement splendide et l’arrivée à Saou, qui est un site connu de grimpe est très chouette. C’était une très bonne erreur. Jolie route ensuite pour descendre Sur Puy-St-Martin
De là, route agréable par Roynac avec vue sur la plaine direction Montélimar. De Marsanne, je prends sur Condillac. Ensuite, 1-2 km pas agréable sur une route à fort trafic. Puis, je trouve un itinéraire vélo qui m’amène à la Via Rhona à la hauteur de Pouzenc.
J’ai suivi la Via jusqu’à Valence où j’avais prévu d’y passer la nuit. C’est très sympa, mais un peu plat à mon goût. Ceci dit, les paysages sont chouettes. La seule chose qui a gâté mon plaisir est qu’une de mes pédales craque de plus en plus et je craignais de la casser en route… j’y suis allé mollo. Heureusement elle a tenu.
Comme je ne suis pas arrivé trop tard, j’ai été flâné à pied dans la ville et fini par une belle terrasse.
Jour 6 : départ tranquille, juste pour aller récupérer mon train.
Pourquoi rentrer le vendredi ??? C’était le jour où la météo était la moins bonne. Elle semblait meilleure au Sud et j’aurais pu faire la remontée de la Drôme pour faire le tour du Vercors et revenir sur Grenoble. Mais après, je craignais aussi les trains bondés un week-end de vacances.
Et puis, avec ma pédale qui craque, je suis content de ne pas être allé par là… une autre fois, peut-être.

Au final, quelques jours vraiment super à explorer des régions bien variées et agréables à vélo.
De belles vacances !!


En Valais, il fait toujours beau…

Publié le 29 Juillet 2023

… ou pas…
Petite balade au dessus de Savièse. Plus précisément, le Prabé 2’042 m depuis les Mayens de la Zour.
La météo aurait dû être pas mal. La montée s’est faite au sec. Par contre, il s’est mis à pleuvoir au sommet.
Heureusement, la cabane a permis de se mettre à l’abri pendant l’averse.
La pluie s’est remise à tomber une fois en bas.

Sinon, c’est une petite marche fort sympa qui procure un beau panorama. Et puis, la crête est bien esthétique.
Chouette sortie.


SlowUp la Broye

Publié le 23 Juillet 2023

Après la belle journée en montagne d’hier, quelque chose de très différent.

Je voulais essayer un slowUp pour voir. C’est plutôt sympa et convivial.
Pas mal de monde à vélo, roller ou autres engins roulant sur de jolies petites routes dans la région d’Estavayer-le-Lac et Payerrne. Le parcours était bien fait et la boucle de 30km était agréable.

Il y a aussi bien de quoi se ravitailler et se divertir dans une ambiance bon enfant.

Comme son nom l’indique, il ne faut pas y aller pour la performance, ni pour le gros effort. Pour ça, il y avait l’aller et surtout le retour par les hauts du Jorat et un bon vent de face.

Une 1ère édition pour le slowUp la Broye. C’est plutôt réussi !


Promenade à Bonavau

Publié le 15 Juillet 2023

Belle journée ensoleillée et chaude. Quoi de mieux que de prendre un peu de hauteur ?

Nous sommes partis du Grand Paradis. Montée sympa dans la forêt jusqu’à la buvette de Bonavau. Après, on est au soleil et ça tape. Heureusement, ce n’est pas très loin.
Belle vue au Signal de Bonavau.
Arrêt à Barme pour un dessert. La menace de pluie nous fera descendre plus vite que prévu.
Finalement, juste quelques gouttes.
L’arrêt boissons/desserts se fera en bas.

Petite boucle agréable.


Portes du Soleil – version estivale

Publié le 07 Juillet 2023

J’avais repéré une petite boucle à faire à vélo sur les hauts de Champéry.
Un jour de congé, une magnifique météo, que demande le peuple ?

Montée en train jusqu’à Champéry-Village. De là, c’est une montée parfois bien raide en direction du Col du Cou. Ca tape bien vers les Parses et c’est encore pire en montant à la Poya (une petite section en poussant le vélo quand-même). La suite est vraiment sympa avec une vue splendide. Le chemin passe sous le Pas de Chavanette, puis on évite les Crosets par le haut. Ca passe au-dessus de Champoussin. Depuis, les Bochasses, on retrouve une route bitumée. Je l’ai suivie jusqu’à retrouver la petite route montant à Morgins. Comme il était encore tôt, je suis remonté au village avec l’idée d’aller aux Portes du Culet.
Aïe aïe aïe… qu’est-ce que ça monte à nouveau. Heureusement, c’est du bitume, cette fois et il y a quelques nuages. La montée au col se mérite. J’ai fait un petit crochet au cabanon au dessus pour la pause.

Belle descente jusqu’au lacet 1’341 m. Là, j’ai suivi une piste allant direction Torgon. Puis, j’ai rejoins la piste e-bike passant par les Fours pour rejoindre la route montant de Torgon au Plan de Croix.
De là, longue descente jusqu’à Vionnaz.
Puis, c’est assez plat : route à vélo direction le Bouveret, les Grangettes et fin à Montreux pour reprendre le train.

Belle bambée dans les montagnes. Ca change de l’hiver et c’est super beau. Les chemins sont sympas. Beaucoup de gravel, mais c’est roulant. Par contre, c’est parfois bien physique !

Les Portes du Soleil en été, c’est chouette aussi !


Saut du Doubs

Publié le 25 Juin 2023

Belle et chaude journée. Un jour à aller en montagne ? Oui, mais la proposition de ma partenaire du jour était intéressante. Il y a un profond vallon, et une belle rivière. Donc, quand-même de la fraîcheur. Et puis, cela fait très longtemps que je ne suis pas allé dans le coin.

Départ des Brenets. Puis, suivre le bon chemin qui mène au Saut du Doubs. Pas énormément d’eau, mais c’est joli. On a continué de descendre dans cette profonde vallée sauvage, surplombée de falaises de chaque côté. La rivière, assez sauvage s’écoule paisiblement. On passe le Lac de Morlon pour arriver au barrage du Châtelot. Le sentier descend ensuite, pour retrouver le lit de la rivière. Il n’est jamais difficile. Parfois, au dessus de petits rochers. Par contre, les récentes tempêtes ont couché un certain nombre d’arbres.
Après l’usine électrique, c’est le moment de remonter les Côtes Delachaux pour atteindre le Dazenet, puis les Planchettes. Montée efficace et il fait chaud. Changement d’ambiance : maintenant c’est la chaîne jurassienne et ses collines.
Continuation par les Roches-de-Moron. Arrêt glaces et boissons. Joli belvédère.
Retour au dessus des Côtes de Moron (le sentier surplombant les falaises est fermé, on a suivi un chemin au dessus). Beaux points de vue quand-même.
Descente par les Recrettes et la Combe à l’Ours pour un retour sur le Lac des Brenets.

Une bien belle journée. Finalement, environ 29 km et pas mal de montées-descentes. Très belle ambiance et assez sauvage.


Mont Tendre et Croix de Châtel

Publié le 18 Juin 2023

Après une sortie rando hier… aujourd’hui, c’était vélo.

Conditions idéales : assez chaud le matin, puis ça c’est un peu couvert.

La montée au Mont Tendre fait chauffer les cuisses. Mini-rando à pied pour aller de la buvette au sommet. Ca dégourdit les jambes.

Redescente sur la route de Montricher jusqu’à la Fougère. Puis, j’ai pris un chemin à gauche qui remonte au Pré de l’Haut. C’est pas très raide, mais bien caillouteux et la roue arrière patine un peu par moments… ça fait encore travailler un peu plus. Mais c’est bien sympa.
Arrivé sur le plateau, une dernière montée, bien raide sur la fin, m’amène à la buvette de Châtel (bien qu’elle soit ouverte, je ne m’y suis pas arrêté cette fois). Mini-rando pour aller au sommet.

Belle descente pour aller à l’Isle. Cette fois, arrêt à la pâtisserie !

Retour tranquillou, les nuages arrivent, mais pas la pluie.

Une belle journée et un week-end comme je les aime.


Le Molard et le Col de Pierra Perchia

Publié le 11 Juin 2023

Envie de marcher aujourd’hui. Et envie de profiter ce ce beau coin au dessus de Montreux.
Départ du parking de Pautex, j’ai suivi les panneaux du circuit des pâturages. Passé sous le Folly, pour ensuite monter au Molard. Vue sympa.
Descente au Col de Soladier. Montée au Col de Pierra Perchia. Un peu boueux par endroits, mais ça passe. Je suis redescendu au Col de Jaman.
De là, j’ai pris le chemin qui ramène au Col de Soladier. Retour par Gros et Petit Caudon et Ste-Hélène.
Une boucle sympa et variée.
Météo très bonne, à part quelques nuages par moments.


Ds Bärner Oberland isch schön

Publié le 29 Mai 2023

3 jours de beau temps, c’est pas commun, surtout pour un long week-end. Ca aurait été dommage de ne pas en profiter.
La destination et l’itinéraire se sont décidés au dernier moment.

Premier jour : train jusqu’à Uetendorf (juste avant Thoune). Montée par Steffisburg pour prendre la panoramique route à vélo 61 au dessus du lac. Très belle traversée par Sigriswil, le Justistal et Beatenberg. C’est assez physique, mais le panorama en vaut la peine. Belle descente bien longue sur Interlaken. Recharge des batteries – celles du cycliste, par une super tarte aux cerises. Montée sur Grindelwald par la route à vélo. C’est beau, mais il y a des passages qui grimpent sévèrement.
Il y a aussi une section «gravel» bien ludique.

Nuit tranquille à Grindelwald. Les touristes asiatiques sont de retour. En même temps, le paysage est tellement incroyable, on comprend pourquoi. Un peu de pluie en soirée, mais bon, c’était après le repas.

2ème jour : ça promet d’être une grosse journée. Je commence fort par la montée à la Grosse Scheidegg (plus de 900 m de D+). Mais ça paye, car l’endroit est superbe. J’en profite de rouler encore sur la crête. C’est un col très chouette, car pas de bagnoles, ni motos, sauf les gens qui travaillent là-haut et juste encore un car postal.
Descente sur Meiringen par Rosenlaui. La suite par Brienz, Interlaken et Spiez. Puis, je fais quelques variantes pour arriver à Wattenwil. De là, sans encombre jusqu’à Belp. Encore une remontée sur Köniz, puis Herzwil. Descente sur Niederwangen. Longer la rivière pour atteindre Thörishaus et nuit à Flamatt. Bon, Flamatt n’est pas l’endroit le plus ouf, mais c’était pratique et l’hôtel était confort. Bon repas asiatique le soir.

3ème jour : début tranquille le long de la rivière pour atteindre Laupen. De là, de petites routes amènent à Morat. Puis, Avenches et Payerne pour un peu l’ambiance de la Broye. Remontée par Thierrens et retour à la casa.

Un beau grand week-end avec de belles routes et des paysages superbes.. Bon, je vais me reposer un peu…. Mais je me réjouis de la prochaine.

A refaire au plus vite !


Ascension en Savoie

Publié le 21 Mai 2023

Long week-end, il fallait sortir. Mais où et comment ? La météo n’était pas très engageante. La décision a été un peu prise à la der.
Idéalement, une boucle dans le Vercors aurait été chouette, mais il valait mieux ne pas aller trop au Sud. Et puis, 4 jours en montagne, s’il fait mauvais, bof….

Donc, finalement, j’ai opté pour une variante plus flexible : j’ai pris la bagnole (et les affaires de rando au cas où…) et j’ai commencé pour le 1er jour pour un tour du Lac d’Annecy. Le tour n’est finalement pas long et est quand-même facile. Je suis monté au Col de la Forclaz. Montée bien teigneuse et assez froid en haut. J’ai encore fait quelques variantes avant une séquence tourisme en ville. Très joli. Puis, pris la voiture pour aller vers Aix.
Le vendredi, toujours assez nuageux et frais. Bon, il ne faudra pas aller trop haut. Le tour du Lac du Bourget était un truc que je voulais faire depuis un moment. Il y a une jolie montée pour aller au Col du Chat. Ensuite, c’est assez panoramique. Descente sur Channaz pour rejoindre le Rhône. Encore une variante à la Chambotte. Puis, je suis aller flâner au bord du Lac. Pas de pluie, mais il fait plutôt frais.
Le samedi, l’idée est d’aller du côté de la Chartreuse. Il fait gris le matin, on verra jusqu’où j’irai.
Piste cyclable plutôt sympa et bien plate pour aller sur Chambéry. Après, ça change. Montée sur les hauts de Vimines, puis un bout de départementale moins sympa, jusqu’à St-Jean-de-Couz. Là, une petite route sympa en forêt… mais que’est-ce que c’est gris et humide… pas de pluie, c’est déjà ça.
Montée au Col des Egaux, puis c’est un panorama vraiment chouette. Et ça commence à se dégager.
De Corbel, montée au Col de la Cluse. Ciel bleu… à peu près. Descente sur Epernay et remontée au Col du Granier. Belle redescente pour rejoindre Cognin et la piste cyclable que me ramènera à Aix-les-Bains.
Le dimanche, ce sera plus court, car je ne veux pas rentrer trop tard. Départ de St-Joire-de-Prieuré pour aller du côté des Bauges. Belle montée à la Thuile, puis au Col de Marocaz. Dommage qu’il fasse bien gris aujourd’hui. Pas froid, mais grisouille. Descente pour revenir par les vignobles.
Boucle sympa et efficace.

Très joli périple dans une région qui offre pas mal de possibilités à vélo ou sûrement en rando, mais ça, j’ai pas essayé. Finalement, malgré la météo incertaines, c’était plutôt bien rentabilisé.

Ca donne quand-même envie d’aller faire une boucle dans le Vercors…. Pour des jours plus cléments.


Rando printemps... ou automne.. Aux Merlas

Publié le 30 Avril 2023

Première rando de l'année. J'avais envie de marcher un peu ce coup-ci.
Je suis parti de Grandvillard vers la cascade.
J'aurais pu monter en bagnole plus haut, mais je voulais me faire un peu les cuisses.

Montée au Merlas. Ca passe sans neige, mais c'est bien boueux. De là, traversée sur les Vans. Encore un névé qui passe sans soucis. Mais j'ai pas trop voulu descendre sur le Chalet du Tsermon, car il y avait encore de la neige de ce côté et la visi était quasi nulle. J'ai un peu improvisé une descente depuis le collet entre Merlas et le Van sur les Tservettes... Heureusement que je connaissais le coin depuis l'hiver.

Alors pour la végétation, c'était le printemps, mais le brouillard et la grisaille, ça faisait automne. En plus, pas beaucoup de monde.

C'était sympa, mais la descente en surf, c'est quand-même plus fun. Au moins, les guibolles sont prêtes pour la saison rando :-)


Errance en Provence

Publié le 22 Avril 2023

Enfin les vacances. Avec le temps maussade et gris, c’était le bon moment d’aller chercher le soleil du Sud.
Voyage en train jusqu’à Avignon le samedi. Avec la période de grèves, c’était pas gagné d’avance, mais finalement, ça c’est plutôt bien passé. Petite promenade dans la Cité des Papes pour se mettre dans l’ambiance le samedi soir. Chouette, mais bien venteux.
Après un bon petit-déjeuner, on prend les vélos pour une semaine d’exploration. L’idée initiale était de faire le Tour du Lubéron (env. 235 km) et explorer selon les envies. Bon, finalement, on assez dévié du plan, mais c’était très bien aussi.
Au premier jour, arrêt au marché de l’Isle-sur-la-Sorgue, puis une classique du coin : la Fontaine-de-Vaucluse. Pas beaucoup d’eau, mais le coin est joli. Continuation sur le beau village de Gordes et l’Abbaye de Sénanque. Grimper au Col des 3 Termes. Crochet à Murs, puis fin de la journée à Joucas.
2ème jour : Roussillon et la promenade dans les ocres. Superbe ! Puis, un itinéraire pas toujours le plus efficace nous amène à Ménerbes. Là, on retrouve l’itinéraire officiel de la boucle du Lubéron. Le château perché de Lacoste (où vécu le Marquis de Sade) est un beau point de vue. La route continue par Bonnieux et descente sur Apt pour une nuit en ville.
3ème jour : on remonte à Bonnieux, par un autre chemin, pour grimper à la Forêt des Cèdres. Vraiment très joli à traverser à vélo. J’imagine qu’à pied, ça doit être un peu longuet…
Redescente bien sauvage sur la Durance. Où on rejoint à nouveau le Tour du Lubéron. On pourrait dire qu’on a triché, mais cette fois-ci, on part dans l’autre sens. Remontée par Lourmarin pour une nuit à Cucuron.
4ème jour, un peu plus court : suivre l’itinéraire jusqu’à Vitrolles-en-Lubéron. Puis, une piste amène sur la route qui vient de la Bastide-des-Jourdans. Belle route jusqu’à Reillanne et agréable terrasse.
On se laisse descendre sur Céreste pour une nuit dans un hébergement très chouette. Va falloir profiter, la journée du lendemain sera longue.
5ème jour : remonter les gorges d’Opedette. C’est vraiment sauvage et la petite route est sympa. Peu de trafic. Puis Simiane-la-Rotonde. De là, c’est un long plateau (avec un peu de vent de face, c’est plus rigolo) pour rejoindre Sault. Ensuite, ce sera une partie spectaculaire pour redescendre les gorges de la Nesque. On approche du Mont Ventoux, le nombre de cyclistes sur les routes augmente. Arrivée à Bédoin juste avant l’orage… ouf
6ème jour : l’idée est d’aller voir les Dentelles de Montmirail de plus près. En les traversant pour atteindre Gigondas, c’est encore mieux. Quelques montées assez rudes surtout sur des pistes. Une fois l’obstacle – magnifique, d’ailleurs, ça donnerait presque envie d’y grimper- franchi, direction Vaison-la-Romaine non sans avoir visité le joli village de Séguret. Pour la fin, ce sera une petite route de vignoble vers Rasteau et Cairanne. C’est joli, mais il y a encore quelques petites montées coriaces.
Ensuite, longue et monotone descente sur Orange pour y passer la nuit.
7ème jour : petite visite de ville et montée sur la colline St-Eutrope pour une belle vue sur le théâtre romain et la ville. Un dernier coup d’½il au Mt Ventoux.
Puis, ce sera un voyage en train sans histoire, mais passé en bonne partie à papoter avec un cycliste suisse qui a fait un joli trip aussi.
Cette région se prête vraiment bien à la visite en deux-roues. Le cadre est superbe et il y a beaucoup de choses à voir. Aussi, l’accueil est généralement très bien et la nourriture est excellente.
Finalement, la météo était plutôt bonne. Peu de pluie et des températures agréables pour rouler, même si beaucoup trop fraîches pour profiter des piscines. Mais ce n’était pas le but.
Ce voyage laissera beaucoup de beaux souvenirs et des idées d’exploration…. Verdon pour la prochaine ????


Boucle entre Lavaux et Oron

Publié le 10 Avril 2023

La journée dans la neige hier était chouette, mais comme je n’avais pas trop envie de me lever tôt, ni de rester bloqué dans les bouchons, ce sera vélo aujourd’hui.

Belles conditions. Soleil et ciel bleu le matin, mais un peu plus gris dans l’après-midi. Les températures étaient agréables.

Balade sur la route à vélo du Lavaux jusqu’à Corsier. Puis, je suis monté sur Châtel-St-Denis. De là, quelques variantes m’amènent à Oron, puis remontée sur Auboranges, Carrouge et Ropraz. Pour finir, quelques chemins de forêt dans le Jorat.
Un belle journée bien variée, comme je les aime.

Vive le printemps qui revient !!!


Printanière au Mollendruz

Publié le 18 Mars 2023

Les beaux jours semblent de retour et les conditions de neige ne sont guère attirantes.
Cette fois-ci, je vais prendre un peu de hauteur.

J’avais prévu de faire une sortie «route», car je me disais qu’il resterait peut-être un peu de neige ou de boue en haut. Et bien, ni neige, ni boue (à moins d’aller vers Châtel peut-être, et encore…). Donc, ce sera un peu d’exploration de variantes : au dessus de Vaulion, j’ai pris sur la Busine et le Grand Boutavent. Descente sur Pré de Joux pour rejoindre le Col du Mollendruz. Vraiment chouette.
Ensuite, une descente du col alternative par un chemin cailloux qui amène à Mont-la-Ville. Puis, halte obligée à la confiserie de l’Isle pour recharger les batteries :-)

Pour la suite, c’était une belle promenade.

Bon, quand t’es en mode gravel à 1’200m d’altitude en mi-mars, tu te dis que la saison est quand-même précoce.


Les vignobles de la Côte

Publié le 19 Février 2023

La saison du vélo est ouverte !!!

Par une belle (et quasiment chaude) journée comme celle-là, ça donnait plus envie d'aller se balader sur les petite routes plutôt que dans la neige.

Journée idéale et très agréable pour rouler, même si c'est quand-même pas très normal.

L'occasion de refaire un joli tour dans les vignobles de la région de Mont-sur-Rolle. Vraiment magnifique ! J'y retournerais bien vers la fin de l'été pour voir le contraste.
Retour par le petit vallon secret qui ramène sur Gimel. Encore quelques bandes de glace, il vaut mieux regarder devant soi.
Puis, la route du pied du Jura qui ramène tout naturellement à L'Isle. Arrêt confiserie, histoire de reprendre des forces tout en se faisant plaisir.

La suite est connue, mais toujours sympa.

Super promenade qui en appelle à d'autres... à moins que la neige ne revienne!


Retour dans la poudre

Publié le 21 Janvier 2023

Vu les conditions récentes, je n’avais pas ressorti le surf depuis le séjour en France à Nouvel-An.

Mais la neige est tombée et elle est froide et poudreuse !! Parfait pour une reprise.
D’ailleurs, à moins d’empêchement majeur, si je ne sors pas la planche un week-end comme ça, je peux changer de sport… comme la pétanque, par exemple :-)

Début de la journée : soleil et froid. Départ de la gare d’Allières pour le premier petit sommet 1’713 m au dessus des Cases. Déjà tracé, mais il y a encore de quoi faire. Et puis pas grand-monde.
Vent bien froid au sommet.
Descente dans une poudre légère. Il faut juste un peu se gaffer, car la neige n’est pas très épaisse, le sol n’est pas loin.
Descente vers le petit chalet au pt 1’206 vers Chaux d’Avau. Remontée pour aller à la Pierra Perchia. La météo se gâte. Quelques flocons, vent très froid et visibilité mauvaise. On s’arrêtera dans la dernière combe sous la Cape au Moine.
Très belle descente du côté Orgevau.

Même si on n’est pas montés tout en haut de la deuxième partie, c’était une promenade sympa et le ski était agréable dans une neige qui tourne tout seul. Attention quand-même aux requins qui rôdent.

Très bonne reprise !


Tour du Mt Pèlerin

Publié le 07 Janvier 2023

Conditions idéales.... pour un tour à vélo.

J'ai pas osé tester la neige. J'attendrai une nouvelle couche, en espérant qu'elle vienne vite.

En attendant, les conditions étaient optimales pour le vélo. Températures plutôt agréables, belle journée, tout y est.

En regardant les préalpes, on ne se croirait pas du tout en hiver.


Surf de Nouvel-An côté Sud

Publié le 02 Janvier 2023

Une fois n’est pas coutume…. Le Nouvel-An signifie souvent splitboard. Cette année, il fallait un peu creuser pour trouver de la neige avec la météo de ces dernières semaines.

En regardant un peu, les Alpes du Sud se trouvent mieux enneigées qu’ailleurs actuellement. Ce ne sont pas les conditions de folie, mais ça permet de rider et surtout de découvrir des nouveaux endroits. On ira donc du côté du Queyras, ce qui est une découverte pour moi.

Un très beau séjour à découvrir plusieurs endroits différents. La nature y est très belle et sauvage et ça donne envie d’y retourner pour explorer. Aussi, la région est vaste, avec l’Ubaye au Sud et les Ecrins au Nord. Il y a de quoi faire.

Le 1er jour, et bien, il y a de la route et on n’est pas partis trop tôt. Pas de glisse. Voyage sans histoire, mais qui déjà découvre de nouvelles régions. Le logement sera au dessus de Guillestre, en direction de Risoul. Petit hôtel sympa où l’on mange bien.

2ème jour : on commence tranquille par une petite course à Fontgillarde. Découverte de la sinueuse route des gorges du Queyras. Montée au col de Longet et petit tricotage. Neige pas mal du tout

3ème jour : météo un peu bouchée et quelques flocons en haut. Ce sera une autre course assez simple, le Pic Cascavelier. Pas trop de vue en haut, mais la glisse était très sympa. Séquence tourisme à St-Véran. Magnifique village d’altitude.

4ème jour : un autre endroit, à partir du Col de Vars. On bascule du côté Ubaye. Très jolie montée à la Tête du Crachet. Du beau ride à faire. Neige un peu dure en haut, mais paysage splendide et bien enneigé. On remontera un bout pour profiter.

5ème jour : jour de l’An, finalement, ce ne sera pas si tranquille. De Ceillac, on montera à la Tête du Rissace. Beaux passages et ambiance super et quasi seuls au monde. Neige ok en haut, mais bien lourde et qui s’enfonce en bas. Mais l’itinéraire compense bien ces désagréments

6ème jour : il faut déjà rentrer. Route par le Lautaret. De là, on fera une petite sortie au Col de Laurichard. C’est pas très long, mais la vue vaut la peine : on y voit la barre des Ecrins au loin et la Meije, plus proche.

Un magnifique voyage. Même si la neige n’était pas toujours top (généralement, c’était pas si mal et certainement mieux qu’ici:-))), ça valait le coup et j’en garderai un excellent souvenir… et des idées pour de nouveaux séjours.

La batterie de mon appareil habituel ayant rendu l’âme, le smartphone a sauvé la situation… mais faute de grives, on mange des merles.


© www.joelklay.net v4 2018